Catégorie / Actualités

    Chargement en cours…
  • L’UE devrait être exportatrice nette en 2022-2023

    Malgré des récoltes de céréales en baisse, l’Union Européenne annonce qu’elle sera en mesure de répondre aux besoins de sa population grâce notamment à la France. Elle sera même exportatrice nette de…

  • Une nouvelle tranche de travaux débute cet automne

    Après la rénovation de la tour PAD, c’est à la construction d’un nouveau silo que nous nous attaquons ! Sa darse a été réalisée cet été et nous avons posé il y…

  • Du blé français pour l’Egypte

    En ce moment, chez Nord Céréales, c’est le navire Mandarin River qui charge 55 000 tonnes de blé français à destination de l’Égypte. Nouvelle contribution à la sécurité alimentaire de nos voisins…

  • Une activité export intense

    La forte hausse des exportations de céréales sur un an (+ 52 %) s’explique par l’augmentation des quantités expédiées et surtout par la montée des prix moyens à l’exportation en raison de…

  • Exportations de céréales en cours !

    Voici une belle photo du chargement en fin journée, vendredi 26 Août dernier, du chargement de 52500 tonnes de blé vers l’Egypte ! Juste avant, c’étaient 60000 tonnes de blé sur le…

  • L’ONU s’inquiète d’une pénurie alimentaire mondiale

    Le Conseil international des céréales (CIC) estime qu’en 2022, 2 291 millions de tonnes de céréales (blé et céréales secondaires) seront consommées dans le monde, contre 2 227 millions de tonnes la campagne précédente. Une quantité…

  • La filière céréalière française

    Chaque année, ce sont près de 10 millions d’hectares, soit la moitié des terres agricoles françaises, qui sont cultivés en céréales par 256 000 exploitations agricoles dont environ 19 000 qui travaillent…

  • Les moissons sont-elles vraiment plus précoces ?

    Avec la sécheresse actuelle, la moisson a démarré très en avance cette année dans sur toute la France. Les derniers épisodes de canicule ont également accéléré la tendance.

  • De l’importance de la souveraineté alimentaire

    Voilà déjà 3 mois que la guerre fait rage en Ukraine. 3 mois donc que les exportations sont à l’arrêt. 25 millions de tonnes de céréales sont ainsi bloquées dans le pays, la Russie ayant pris le contrôle de la mer. « La Russie utilise le blé comme une arme, comme une arme de guerre », explique Josep Borrell, haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

  • La place des céréales dans la guerre Ukraine/Russie

    Alors que la guerre éclate entre l’Ukraine et la Russie, la place de ces deux pays dans le marché des matières premières agricole est telle que les cours bondissent à la perspective d’une baisse des échanges.